• Taille de l’article : Long
  • Nombre de mots : 2571
  • Durée de lecture : 8 minutes

Ce mercredi après-midi, on commence à prendre habitude de notre petit rituel quotidien : Le fameux mail envoyé par SE Ranking nous rappelle que le prochain webinaire commence à 15H00… On se connecte et on découvre le nouvel invité qui va nous parler de WordPress et de SEO.

Il faut reconnaître un certain don propre à Jason Barnard, le présentateur. Celui de mettre ses invités et auditeurs à l’aise : On ne le connait pas personnellement mais on à l’impression qu’on peut vite faire « copain / copain » avec lui…

Je suis un peu en avance donc pour le moment nous ne sommes qu’à 136 connectés. Le 2ème jour affichait 200 participants, on peut en espérer autant dans les prochaines minutes…

Bref… arrêtons de meubler… Voici le sommaire


  • Qui est Daniel Roch ?
  • Remettre à plat votre stratégie SEO
  • Corriger et nettoyer WordPress
  • Tirer profil du réél potentiel du CMS
  • Les questions de Jason et des internautes
  • les slides de présentation
  • La vidéo complète du webinaire

Qui est Daniel Roch ?

daniel-roch

Originaire de Nantes, Daniel Roch est un spécialiste de WordPress : Il fait de l’audit, de la création et de l’optimisation de site, mais , son cœur de métier… C’est le référencement SEO… sur WordPress !

Daniel a commencé par créer son site Seomix, qui est devenu par la suite une agence web

Il est aussi conférencier et a réussi à se démarquer des autres référenceur en publiant un livre appelé « Optimiser son référencement WordPress »

Daniel a également rédigé des articles sur « le journal du net » ainsi que sur le site « réacteur » traitant des sujets de fond sur le SEO.

Dans son quotidien, la mise en place des recommandations SEO se fait quasiment, tout le temps en retard : Les gens ne savent pas comment fonctionne WordPress, pensent à leur contenus, leur charte graphique mais ne pensent pas au SEO.

En conséquence, on intervient trop tard. Le site est beau mais ne génère aucunes visites…

Pour faire bien on est obligé d’aller plus loin que les « plugin » même si wordpress est un cms très simple à utiliser. Idéalement, le SEO doit intervenir avant le développement et tout le reste.



Rappel de la définition du SEO :

Le SEO signifie « Search Engine Optimisation » et donc référencement naturel en français en d’autres termes : Comment faire pour donner de la visibilité à une page web ; comment être premier sur les résultats de recherche.

Beaucoup d’entre nous en confinement disposent de temps libre. C’est l’occasion idéale pour remettre d’aplomb votre site internet via WordPress.

Les pré-requis avant de vous lancer dans votre nettoyage WordPress :

  • Formez au seo en suivant des conférences, en lisant des livres et surtout en réalisant des tests: On vérifie par « A+B » que ce qu’on a entendu est correct.
  • Activez un compte « Google Search-Console« . Pour rappel l’inscription est gratuite. Vous obtiendrez des informations techniques qui aidera a détecter des anomalies
  • Munissez-vous d’un outil de crawl : Comme Google, il va parcourir les pages de votre site et récupérer une multitude d’informations. Mon préféré est « Screaming-Frog » car il communique beaucoup de données. Allez lire des tutoriels car rien qu’avec cet outil vous aller collecter pleins d’infos utiles pour améliorer votre référencement naturel.

Outil de Crawl Screaming-Frog

Remettre à plat votre stratégie :

Tout d’abord, ne pensez pas uniquement « stratégie SEO » mais plutôt « stratégie globale ». Le SEO n’est qu’un moyen de parvenir a vos fins et l’objectif est d’obtenir des clients. Pour cela il ne peut jamais être pris seul et doit être inclus dans une stratégie « marketing

Je vous conseille de réaliser une vrai étude de marché : Qui suis-je, qui sont mes concurrents ; qu’es ce que je propose , quels sont les besoins utilisateurs, comment je me positionne, comment je peux y répondre et me différencier, etc..

Cela parait « bateau » mais vous ferez toute la différence : Le marketing, c’est la base d’un site.

Lancez une analyse sémantique : L’objectif est de lister tous les mots-clés pertinents ( ex : agence seo, audit seo,…).

Posez-vous la question « si on peut y répondre » et également à « quelle intention de requête » elle répond. Observez aussi le volume de recherche , supprimez le contenu inutiles et créez-en pour ceux qui sont utiles.


Le principe est simple : 1 mot-clé = 1 page


1 mot-clé tapé tapé n’est pas forcément ce qu’il recherche ( ex : Seo WordPress > Comment apparaitre dans Google.)

Sans cet audit la suite ne sert à rien

Une fois l’audit réalisé, tirez-en les conséquences, redéfinissez les stratégies et priorisez les taches à mettre en place.

Pour réaliser un audit de mots-clés, Je vous conseille d’aller voir des tutoriels sur le web , il existe d’excellents outils comme « Semrush », « Uber-Suggest »et « Yooda Insight ». Trouvez un de ces outils qui vous convient.


Exemple d(audit de mots-clés réalisé sur Excel

 Rappel d’un concept d’un mot-clé :

  • Un mot-clé = 1 url = 1 ou plusieurs besoin
  • un mot-clé pertinent = un mot-clé suffisamment tapé, avec suffisamment d’intention de recherche.

En revanche prenez garde aux diverses consonances des mots. Plusieurs intentions de recherche différentes peuvent se cacher.

Prenons l’exemple du mot « Kayak », celui-ci peut répondre aux intention suivantes :

  • Sport d’eau vive
  • Site comparatif de voyage
  • îles Kayak

Les concepts clés des priorités

Réfléchissez-bien à la notion de priorité : Pour les sites de petite taille, vous pouvez tout faire en même temps, donc pas de problème.

En revanche pour les gros sites, définissez par quoi vous commencez et par quoi vous terminez .

Un conseil, de base  privilégiez toujours :

  • Les mots-clés importants en page 2 : Si vous y êtes, c’est que vous êtes proche de commencer a avoir du trafic.
  • Les urls avec un fort taux de conversion
  • Les urls avec une forte marge commerciale

Ce que nous avons vu jusqu’à présent, c’est le « b.a.ba ».

Faites bien attention aux conseils que je viens de vous donner car en conséquence, vos adresses d’urls vont être modifiées et risquent de perdre Google.

En conséquence, faites une redirection 301 à partir de votre ancienne adresse vers la nouvelle url.

Voyons maintenant comment paramétrer correctement WordPress.

UN PARAMÉTRAGE CORRECT DE WORDPRESS

Tout d’abord, ne cochez pas les commentaires ou alors soyez attentifs pour les modérer afin de ne pas etre spammé.

Pour cela allez dans le menu des url et paramétrez l’écriture la plus simple : Conservez celle par défault « postname ».

Les 3 extensions WordPress indispensables :

  • Une extension SEO : Je pense en premier à YoastSeo. Ceci-dit, elles se valent toutes… Vous avez également « SeoFramework », « All in one seo »,etc… Prenez celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise
  • Une extension de redirection : l’extention « ExRedirection » vous permets de créer les fameuses « redirections 301 »
  • Une extension de cache : WP-Rocket est très bien, cela va améliorer la vitesse de votre site

Les contenus inutiles dans wordpress :

On appelle Post-type les pages et les articles disponibles dans le menu de votre CMS par défault.

Les taxonomies correspondent aux « étiquettes », « catégories », « tags », « dates », etc…). C’est ce qui va permettre d’afficher votre site.

Il existe un problème récurent avec WordPress : Il génère des extensions d’url dans tous les sens.

Lors d’un nettoyage de printemps, il est intéressant de vous poser la question : « Es-ce qu’ils sont importants et ont un intérêt ? »

Pour remédier à cela on va utiliser l’extension YoastSeo :



Observez-bien ces 2 onglets : « types de publication » et « taxonomies ». Par défault, il va tous les prendre en compte

  • Posez vous donc la question : « Es-ce que ce post a un intérêt pour l internaute ? » 
  • Si la réponse est « oui » conservez le…
  • Si c’est « non »: cocher « non » dans « afficher les articles dans les résultats de recherche »
  • Une url générée par un slider par exemple, ne présente pas grand intérêt..

LES CORRECTIONS TECHNIQUES :

Corrigeons tout ce qui peut bloquer le moteur de recherche ou l’internaute :

  1. Prenez un document Word et testez tout ce qui est cliquable : « Es-ce que le contenu a un intérêt et cible un mot-clé ? »
  2. La Search-console de Google pour vous donner des informations techniques
  3. Un Logiciel de crawl pour le suivi de vos positionnements
  4. Les logs  pour les webmasters confirmés : C’est un petit fichier présent sur votre serveur. Dès que quelqu’un télécharge un fichier (document pdf, image, vidéo,etc…), cela écrit des logs. Vous allez donc récolter beaucoup d’infos utiles.

C’est l’ensemble de ces 3 techniques qui va vous permettre de lister tout ce qui ne va pas et de les corriger.

Regardons plus en détails :

La Search-Console de Google

Surveillez les nouveaux messages dans la rubrique « suggestions d’améliorations »

Les suggestions d’amélioration de la Search-Console

Le menu couverture affiche toutes les problématiques du site par « url ». L’objectif est d’obtenir un maximum d’entre elles valides

Les autres outils proposés par Google

Les autres outils externes :

Toujours pour mesurer la vitesse : GtMetrics vous apporte une plus grande richesse d’informations que Page Speed Insight

Pour savoir si vos pages web et vos certificats de sécurité sont en place, privilégiez Ssllabs

Il en existe pleins d’autres… 🙂

Les corrections techniques


Corrigez les problèmes techniques (erreurs 404, textes de l’attribut « Alt » des images , les titres dupliqués, etc…)

Vous ne pourrez pas tout faire : Certains problèmes ne viennent pas de l’utilisateur mais du thème ou de l’extension wordpress. En conséquence il faut faire appel à un développeur, ce qui peut-être assez frustrant…

Posez-vous la question : « Quelles url vous nuisent ? »

On entends dire partout qu’il faut rédiger beaucoup de contenu : C’est vrai, mais en conséquence,on peut se retrouver avec du contenu qui ne sert à rien.

Sachez-que Google passera du temps sur les contenus qui ont un intérêt

Par ailleurs, ce ne sont pas ces actions qui feront la différence. Il va falloir optimiser de manière globale votre site

LES OPTIMISATIONS TECHNIQUES

Dans cette partie, nous allons aborder 4 sujets :

  1. Le temps de chargement ;
  2. l’HTTPS,
  3. La qualité des contenus ;
  4. le balisage « schéma.org »

Le temps de chargement

Plus le chargement des pages est long et plus l’impact est important. Non pas sur votre positionnement mais sur la conversion ainsi que le crawl de Google. Plus le temps de chargement est rapide et plus il absorbera un contenu plus important.

 Petit rappel concernant l’extension de cache : Essayez activer toutes les options d’optimisation. Pensez à paramétrer la mise en cache à 10 jours.

Mettez également en place une extension pour compresser vos images : Vous diviserez par 2 ou par 3 la taille du fichier.


WP Rocket

HTTPS :

Pour rappel, basculer votre site de « HTTP » à « HTTPS » n’aura aucuns impacts sur votre positionnement.

En revanche si vous restez en « HTTP », d’un point de vue  » expérience utilisateur », le warning de navigation peut devenir gênant.

Voici les 3 étapes à réaliser pour basculer de l’HTTP à l’HTTPS

  1. Contacter votre hébergeur pour lui demander un « certificat SSL »
  2. Effectuez une redirection 301 de vos pages HTTP vers HTTPS
  3. Dites à WordPress que vous changez les urls : Soit en passant par un développeur ou bien avec une extension (pas top), ou  encore mieux avec un script « Search and replace database »

LES CONTENUS

Faites le tri  en supprimant ou en étoffant certains contenus. C’est à vous de juger, il n’y a pas de règles.

Prenez le temps d’étudier les pages peu actives ou inactives.

Grace à la Search-console, identifiez les pages qui on peu ou pas d’impression ni de clics. : Soit la page ne sert à rien et vous la supprimez ou la redirigez vers une autre page. Ou alors vous améliorez le contenu.


Exemple de contenu inutile , A supprimer

  • Fusionnez tout les contenus similaires. Par exemple : Les CGU avec les mentions légales. Autre exemple: A propos + sous pages équipe, + sous pages histoire, valeurs,etc…
  • Étoffez vos contenus : repartez de votre audit de Mots-clés

LE BALISAGE SCHEMA ORG

Il s’agit du code ajouté dans les pages.

Celui-ci est invisible aux yeux de l’internaute mais interprété par les moteurs de recherche.

Il lui communique des infos ( ex : le prix pour un page produits). Pour lui donner un affichage différent il existe des extensions que vous trouverez sur le web.


Exemple de rendu de balisage Schéma.org sur Google

POUR ALLER PLUS LOIN

Pour finir, sachez qu’un nettoyage de printemps n’est pas suffisant. Le potentiel de votre CMS est énorme. Voici une suggestion d’actions à mener :

  • Re-catégorisez votre site en retravaillant son arborescence. Le but est d’essayer de cloisonner les catégories sous formes de silos. Chacun doit traiter une problématique ou une thématique. Dans un contenu on aura des infos d’intention de recherche et des infos transactionnelles correctement cloisonnées. Prenons comme exemple le catalogue d’Amazon : Quand on rentre dans une section de produits, le menu change.


  • On peut créer des customs post script et taxomanies pour créer des contenus sur mesure en fonction des besoins. L’avantage c’est que vous serez capable de répondre aux mots-clés de recherche. Voici un exemple de timeline de l’hisoire de WordPress


  • L’extension payante « ACF » est conçue pour les développeurs et permet de rajouter tout une série de paramétrés : nouveau formulaire personnalisé (capt écran) > permet de généreration automatiques de jolies fiches de biens immos.


  • Les blocs Gutenberg  sont apparues lors de la nouvelle édition de WordPress en décembre 2018. Leur potentiel est énorme car le contenu est beaucoup plus poussé : Vous pouvez créer une mise en page adaptée à vos besoins


  • Autre astuce : combinez les blocs Gutenberg avec ACF pour réaliser des illustrations entièrement sur mesure. Regardez cet exemple ci dessous. C’est une page de mon site SeoMix : L’avantage des blocs Gutenberg c’est que contrairement à Elementor, c’est natif WordPress. Vous n’êtes donc pas dépendant d’un plugin 🙂

Voici un exemple de pages que Daniel Roch a réalisé :

Fin de la présentation de Daniel Roch


LES QUESTIONS DE JASON ET DES INTERNAUTES

Il y a 93 questions sur le tchat… Par manque de temps, Jason Barnard sélectionne les plus pertinentes :

Si j’ai bien compris Yoast SEO est ton plug’in préféré…

Oui car c’est le plus connu du marché, il a des défauts. Typiquement la version 14 a pas mal de bugs. Ce qui change, c’est l’ergonomie, sinon, elles se valent toutes.

Quelle est la différence entre Schema.org et HTML

Le HTML comprend le contenu et l’affiche sur l’écran de l’utilisateur alors que pour schéma.org, le contenu n’est pas visible. Par exemple : les fiches produits, si elles sont correctement balisées, Google comprendra ce qu’elles représentent

Vous conseillez 1 mot par page : Est-ce que la page d’accueil peut en cibler plusieurs ?

Elle peut cibler d’autres mots-clés mais pas beaucoup… Idélalement, ciblez la marque, le mot-clé principal et la sémantique proche

Pour l’expérience utilisateurs, La page d’accueil n’a pas grand intérêt. Le buts est plutôt de les faire atterrir sur des contenus plus pertinents comme par exemple des pages de catégories ou des fiches produits (dans la bonne session). Vous aurez plus de chance de vendre…

Est-ce que le thème par défaut dans WordPress est a supprimer ?

Gardez en un, car si il plante, il fait un full-back et ré-active automatiquement ce thème par défaut. Cela vous évitera de générer une page d’erreur.

Dans la Search-Console, on retrouve beaucoup de pages exclues par Google : pourquoi ?

Tout simplement car il s’agit par exemple de pages historiques anciennes. Elle sont donc ignorées puis redirigées.

En règle générale, vous avez beaucoup plus de pages exclues que de pages valides : C’est normal

Comment optimise-t-on un site « One-page » contenant plusieurs produits ?

On ne le fait pas car cela est bloquant pour le moteur > tout votre contenu se retrouve sur une seule url,

La solution est concevoir un « faux One-page » : Le site est créé normalement et un développeur créé une surcouche pour faire croire que c’est un site « One-page » 😉

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout 🙂

Voici les slides de sa présentation :

Et voici la vidéo complète :

ARTICLES SIMILAIRES :

Ce qui change avec le Covid-19 pour le SEO

Anticiper le dé-confinement sur le court et long terme


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :